Browsing articles in "poésie"
May 6, 1983
admin

L’Hara-Kiri de Santa-Gougouna (1983)

“Ce qui frappe dans ce receuil, c’est l’effet des mots surgissant du connu mais nous projetant dans une certaine étrangeté…Et dans ces mots, la poésie est souvent là comme au hasard, fantastique et innatendue.”Claude Beausoleil – plus aérien Le Devoir Samedi le 21 janvier 1984

L’Hara-Kiri de Santa-Gougouna
Collection Poésie Les Éditions Perce-Neige
54 pages 1983ISBN: 2-920221-07-0
[dessin de couverture : Paul Édouard Bourque, dessins intérieurs : Marjolaine Bourgeois, Jean-Marc Dugas, Yvon Gallant]

ici il n’y a pas de guerre
les gens mourraient de causes naturelles
et causaient de choses ridicules

à chaque jour j’allais dans la rue
et c’était pire qu’aller à la guerre
les choses ridicules c’était nous
nous qui marchions sans se dire bonjour
nous qui regardions la pointe de nos souliers
comme si c’était ces pointes de sable
qui vont se défaire
quand les marées en reviendront d’avoir défait
les pointes de l’autre côté du monde

ici il n’y a pas de guerre
les gens mourraient de causes naturelles
et causaient de choses ridicules

et je me rappelle
nous avions les cheveux gras
nous avions la peau grasse
et l’âme aussi s’en allait grasse
et dieu ne voudra plus de nous
nous qui rêvions aux voyages organisés
alors que là-bas on organisait
des voyages de fin du monde

ici il n’y a pas de guerre
les gens mourraient de causes naturelles
et causaient de choses ridicules

je sortais des maisons
comme des abris atomiques
les voisins étaient en scaphandre
nous nous donnions la main
dans les ciels verdâtres
et ne savions pas le nom
des enfants ni la couleur de leurs yeux
tant le verre des scaphandres était épais

il n’y a pas de guerre ici
seulement un peu de haine
il n’y a pas de guerre ici
seulement des gens ridicules
qui rêvaient à la Grande Guerre
et qui rêvaient de ne pas mourir
et qui rêvaient d’aimer un jour
il n’y a jamais eu de guerre ici
juste un peu de haine

 

Pages:«12345678910

Daniel H. Dugas

Artiste numérique, poète et musicien, Daniel H. Dugas a participé à des expositions individuelles et de groupe ainsi qu’à plusieurs festivals et événements de poésie en Amérique du Nord, en Europe, au Mexique et en Australie. Everglades, coécrit avec Valerie LeBlanc, vient de paraître aux Éditions Prise de parole.

Daniel H. Dugas is a poet, musician, and videographer. He has participated in solo and group exhibitions as well as festivals and literary events in North America, Europe, Mexico and Australia. His tenth book of poetry, co-written with Valerie LeBlanc, Everglades has just been published by Les Éditions Prise de parole.

Everglades
À partir de leur exploration du parc national des Everglades, Daniel H. Dugas et Valerie LeBlanc cartographient dans cet essai poétique les effets de la présence humaine sur le milieu naturel, les traces qu’elle y dépose. Everglades est une ode à la beauté, à la fragilité et à la résilience d’une nature aux prises avec une espèce envahissante, la nôtre.

Everglades
Through their exploration of the Everglades National Park, Daniel H. Dugas and Valerie LeBlanc document, in this poetic collection, the effects of human presence in the natural world and the traces left behind. Everglades is an ode to the beauty, the fragility and the resilience of nature faced with the invasiveness of a particular species, ours.

Date : Mars 2018
Genre : Poésie
Collection : Poésie
ISBN : 9782897441029
Français/English

Éditions Prise de parole

http://www.prisedeparole.ca/auteurs/?id=1148

Issuu

Archives

Shapes

Follow Me on Pinterest