Browsing articles tagged with " David Lonergan"
Dec 21, 2011
admin

Nuit Blanche (2011)

David Lonergan a écrit un article pour le magazine Nuit Blanche et présente un survol de mon travail :

“J’aime les mots. J’aime les agencer, les croquer, les regarder. J’aime le bruit qu’ils font quand on les met en bouche. J’aime quand ils jaillissent comme une source vivifiante. Daniel Dugas les aime aussi, j’en suis sûr, lui qui s’amuse tantôt à leur donner une coloration personnelle sans pour autant trahir l’originale, tantôt à les faire résonner pour le simple plaisir de les entendre. 

Mais pour Daniel Dugas les mots sont aussi – surtout – porteurs de sens. Sa poésie est un des actes par lesquels il s’engage, dénonce, commente la société. Ses préoccupations sociales nourrissent également ses productions artistiques et on pourrait analyser les nombreuses correspondances entre les différents ‘supports’ qu’il utilise.”

David Lonergan p 22-24

Nuit blanche  n 125  hiver 2012
EN KIOSQUE LE 16 DÉCEMBRE
Au Québec, en Ontario, dans les Maritimes et à la Librairie du Québec à Paris

Oct 11, 2010
admin

Salon du livre de la Péninsule Acadienne (2010)

 

Je reviens de Shipaggan où je participais à la 7ième édition du salon du livre de la Péninsule.  Une très belle expérience avec un public nombreux. David Lonergan  animait la Scène média avec une grande générosité et une énergie débordante!  Il lançait sa nouvelle anthologie de la littérature acadienne intitulée Paroles d’Acadie (Éditions Prise de Parole) dans laquelle je figure : p 263-269

 

De plus il dirigeait la soirée littéraire Paroles d’Acadie où il a invité sur scène les auteurs et poètes Christian Brun, Herménégilde Chiasson, Gracia Couturier, Daniel Dugas, Melvin Gallant, Hélène Harbec, Georgette LeBlanc, Claude LeBouthillier, Marguerite Maillet et Serge Patrice Thibodeau.

Jun 1, 1999
admin

Le Tapis Rouge (1999)

• Symposium d’art actuel, Moncton, NB

Il s’agit d’une performance à propos du protocole et des conventions. Le roi (Dugas porte sur sa tête une énorme couronne en fer galvanisé qu’il attache sur sa tête) se promène entre ses deux châteaux : à l’ouest le Château à Pape et à l’est le Château Moncton. L’un est un restaurant l’autre un hôtel situé à 500 mètres. Le performeur porte des bottes aux semelles velcro et un page (Clément Dugas) déroule à un tapis rouge à ses pieds. La promenade sur le sentier est maladroite et ridicule, le tapis colle à ses chaussures.

Cette action sur le dérisoire sera répétée pendant le Symposium. Détournement de sens, mise en abîme d’un univers chevaleresque qui a perdu des plumes et qui pourtant maintient ses symboles désuets.

Between the restaurant Château à Pape and the new hotel Château Moncton, the King strolls along, in a ridiculous gait and attire. The performance includes a page (Clément Dugas) unrolling a red carpet, and acts as a comment on protocol and conventions, on a chivalrous past which has  lost some of its lustre but whose symbols endure

Lieu : sur le sentier riverain entre le restaurant Château à Pape et l’Hôtel Château Moncton
Dates : les 11, 18 et 21 août 1999
Heure : 17 h

 

La musique du coeur
David Lonergan au Symposium d’art actuel
L’Acadie Nouvelle, 16 août 1999

La même journée, Daniel Dugas présentait sa performance Le tapis rouge aux touristes attendant la montée du mascaret. Le Roi Dugas a arpenté douloureusement son chemin de gloire, sur deux courts rouleaux de tapis rouge que déroulait tour à tour le page et sans doute dauphin, Clément Dugas, devant Sa Majesté. Mais à l’image de la Petitcodiac, le Rayaume est manifestement en ruines; l’habit royal était plus que sobre, la couronne un vulgaire chapeau que seul sauvait sa grande dimension, et les deux trop courts morceaux de tapis rouge collaient aux chaussures du Roi, l’empêchant de cheminer avec toute la dignité. De son rang : bien au contraire, Sa Majesté s’empêtrait, tombait, s’emberlificotait, incapable de maintenir dans sa démarche son glorieux passé. Performance d’une simplicité percutante, mais qui’il faut savoir décoder.

 

 

 

Daniel H. Dugas

Artiste numérique, poète et musicien, Daniel H. Dugas a participé à des expositions individuelles et de groupe ainsi qu’à plusieurs festivals et événements de poésie en Amérique du Nord, en Europe, au Mexique et en Australie. Everglades, coécrit avec Valerie LeBlanc, vient de paraître aux Éditions Prise de parole.

Daniel H. Dugas is a poet, musician, and videographer. He has participated in solo and group exhibitions as well as festivals and literary events in North America, Europe, Mexico and Australia. His tenth book of poetry, co-written with Valerie LeBlanc, Everglades has just been published by Les Éditions Prise de parole.

Everglades
À partir de leur exploration du parc national des Everglades, Daniel H. Dugas et Valerie LeBlanc cartographient dans cet essai poétique les effets de la présence humaine sur le milieu naturel, les traces qu’elle y dépose. Everglades est une ode à la beauté, à la fragilité et à la résilience d’une nature aux prises avec une espèce envahissante, la nôtre.

Everglades
Through their exploration of the Everglades National Park, Daniel H. Dugas and Valerie LeBlanc document, in this poetic collection, the effects of human presence in the natural world and the traces left behind. Everglades is an ode to the beauty, the fragility and the resilience of nature faced with the invasiveness of a particular species, ours.

Date : Mars 2018
Genre : Poésie
Collection : Poésie
ISBN : 9782897441029
Français/English

Éditions Prise de parole

http://www.prisedeparole.ca/auteurs/?id=1148

Issuu

Archives

Shapes

Follow Me on Pinterest