Browsing articles in "Everglades"
Sep 20, 2021
admin

Everglades – vernissage (2021)

Merci à Christian et à France pour leur aide et leur enthousiasme à monter notre exposition, ainsi qu’à Émilie pour son introduction lors du vernissage. Merci aussi à tous celles et ceux qui sont se sont déplacés pour l’occasion. Nous avons adoré notre passage à Edmundston ! Everglades continue jusqu’au 9 janvier 2022.

http://www.galeriecolline.com/


Sep 10, 2021
admin

Everglades – Galerie Colline (2021)

Nous sommes (Valerie LeBlanc and Daniel H. Dugas) heureux d’annoncer l’ouverture d’Everglades à la Galerie Colline d’Edmundston, NB. Toute la population est invitée au vernissage, qui aura lieu le jeudi 16 septembre, de 17 h à 19 h. L’exposition est présentée jusqu’au 9 janvier 2022.

Pour plus d’information, veuillez communiquer avec France Smyth, gestionnaire du musée, au (506) 737-5282, ou à : pfs6580@umoncton.ca
www.galeriecolline.com

We are (Valerie LeBlanc and Daniel H. Dugas) very happy to announce the opening of Everglades at the Galerie Colline in Edmundston, NB. All are invited to the opening Thursday, September 16th, from 5 p.m. to 7 p.m. The exhibition runs until January 9, 2022.

For more information, please contact France Smyth, Museum Manager, at (506) 737-5282, or at: pfs6580@umoncton.ca
www.galeriecolline.com

Apr 17, 2021
admin

Pleins feux sur les auteur-es de l’Atlantique (2021)

Le 16 avril, 20 h / Apr. 16, 8:00 p.m.
YouTube | Centre des arts et de la culture de Dieppe
Dieppe, 331 Av Acadie, Dieppe, NB E1A 1G9, Canada

Lien/Link

Une soirée qui souligne l’excellence littéraire de la dernière année au Canada atlantique. Assistez au dévoilement des finalistes des Atlantic Book Awards 2021, et profitez des lectures de lauréats des Atlantic Book Awards, des New Brunswick Book Awards et des Éloizes. Ensuite, découvrez Matin Ecchymose, un court métrage mettant en scène une performance en langue des signes de poèmes de Mo Bolduc.

Avec : Gerard Collins, Daniel H. Dugas, Gemma Hickey, Valerie LeBlanc, Emilie Peltier, Réjean Roy & Jonathan Roy • Animateur : Philip André Collette

Si la zone 1 (région de Moncton) est en phase JAUNE ou ORANGE , cet événement se déroulera en présence des artistes et devant le public, au Centre des arts et de la culture de Dieppe. Les places sont limitées et la salle peut accueillir des bulles d’au plus deux (2) personnes. L’accès est à contribution volontaire (à la porte).

Il sera également diffusé en direct sur notre chaîne YouTube (@FryeMoncton).

Afin de suivre les règles de santé provinciales, nous vous demandons d’indiquer les noms et les coordonnées de toutes les personnes de votre bulle.


An evening celebrating great successes in Atlantic Canadian literature over the past year. Be there as the 2021 Atlantic Book Awards finalists are revealed, and enjoy readings by winners of the Atlantic Book Awards, New Brunswick Book Awards, and Éloizes. Afterward, discover a short film titled Matin Ecchymose, which features a sign language performance of poetry by Mo Bolduc.

With: Gerard Collins, Daniel H. Dugas, Gemma Hickey, Valerie LeBlanc, Emilie Peltier, Réjean Roy & Jonathan Roy • Host: Philip André Collette

If Zone 1 (Moncton region) is at the YELLOW or ORANGE level, this event will feature live performances in front of an audience at the Dieppe Arts and Culture Centre. Seating is limited, restricted to bubbles of up to two (2) people. Admission is pay-what-you-can (at the door).

It will also be streamed live on our YouTube channel (@FryeMoncton).

In order to follow the provincial health regulations, we require you to indicate the name and contact information of all the people in your bubble.

Mar 4, 2020
admin

Poetry Films for the Environment (2020)

Death in the Morning (water) has been selected for the Poetry Films for the Environment at the Lyra Festival

Poetry Films for the Environment
Arnolfini Art Gallery
16 Narrow Quay, Bristol BS1 4QA, FREE EVENT Sat 14th March 1–2

LYRA looks like being a truly amazing festival this year and we are very pleased to be showcasing these films. There will also be an accompanying screening booklet on the website of the artists and poets featured, and essays by Lucy English and Meriel Lland. There will also be what promises to be a very stimulating panel discussion with Mark Smalley from Extinction Rebellion leading the way.

international screening
Mary McDonald, Penn Kemp; Ian Gibbins; Helen Dewbery, Suzannah Evans; Helen Moore, Howard Vause; Jutta Pryor, Lucy English; Janet Lees; Fiona Tin Wei Lam, Tisha Deb Pillai; Valerie LeBlanc, Daniel Dugas; Meriel Lland; Sarah Tremlett.

panel discussion
Mark Smalley from Extinction Rebellion; ecopoets Helen Moore, Meriel Lland and Caleb Parkin, with poetry filmmaker Sarah Tremlett, curator and co-director of Liberated Words CIC. Chair poet Lucy English, co-curator, co-director of Liberated Words and Lyra festival.

https://www.lyrafest.com/#events/e61060

@lyrafest @liberatedwords @ArnolfiniArts

 

Mar 4, 2020
admin

CAVA – vernissage (2020)

Nous revenons d’Edmonton où nous exposons EVERGLADES à la galerie CAVA. Ç’a été une très belle expérience. Merci à Ahmed Hassan, Émilien Durand, Marie ainsi qu’à Doris Charest. Merci aussi à Gerry Straathof pour son expertise avec le Bidule. Nous remercions aussi le Conseil des arts du Canada et Arts NB pour leur soutien.

L’exposition est en montre jusqu’au 10 avril 2020.

https://www.galeriecava.com/

We just came back from Edmonton where we are exhibiting EVERGLADES at the Galerie CAVA. It was a wonderful experience. Thanks to Ahmed Hassan, Émilien Durand, Marie, and Doris Charest. Thanks also to Gerry Straathof for his expertise with the Bidule. We acknowledge the support of the Canada Council for the Arts and Arts NB.

Everglades is on display until April 10, 2020

https://www.galeriecava.com/¬ Entrevue radio à l’émission Culture et confiture avec Mireille Langlois

L’installation Everglades de Valerie LeBlanc et Daniel H. Dugas
Publié le 29 février 2020Rattrapage du samedi 29 février 2020
























Dec 14, 2019
admin

Les Éloizes – Petit Rocher (2020)

Quelle affaire! Everglades, un livre coécrit avec Valerie LeBlanc et publié à Prise de parole est en nomination dans la catégorie littérature pour les Éloizes 2020!

Finalistes 2020 – Artiste de l’année en littérature #Éloizes

Daniel H. Dugas et Valerie LeBlanc – Poésie, Everglades
Jonathan Roy – Poésie, Savèches à fragmentation
Réjean Roy – Illustrations, B pour bayou

Communiqué (AAAPNB)https://create.piktochart.com/output/42303413-communique-devoilement-finalistes-2020

Sep 24, 2019
admin

Everglades – installation (2019)

log0-cava-colline-everglades

We are (Valerie LeBlanc et Daniel H. Dugas) very happy to say that Everglades the Installation will be shown from February 28 to April 10, 2020, at the Centre d’arts visuels de l’Alberta in Edmonton. It will then be exhibited at the Galerie Colline in Edmunston, NB – July 2 – September 6, 2020! This installation will present, for the first time, a global view of our project.

Nous sommes (Valerie LeBlanc et Daniel H. Dugas) très contents d’annoncer qu’Everglades l’installation sera présentée du 28 février au 10 avril 2020 au Centre d’arts visuels de l’Alberta à Edmonton. Après l’exposition à la Galerie Cava l’exposition sera présentée à la Galerie Colline d’Edmundston, NB – 2 juillet au 6 septembre 2020 ! Cette installation donnera pour la première fois un aperçu global de notre projet.

Oct 16, 2018
admin

Miami Book Fair (2018)

mbf-logo(le français suit)

We are extremely happy to have been invited to the 35th annual Miami Book Fair!
We will be giving a talk on November 18.

Transformative Art from the Everglades
Sunday, November 18 @ 4:30 pm
Room 7128 (Building 7, 1st Floor)
300 NE Second Ave., Miami, Fl 33132 United States

 

We will also have a booth on Writer’s Row! Hope to see you there!

Transformative Experiences in the Everglades
Everglades Field Guide: From Reality to Memory, Deborah Mitchell
Everglades, Valerie LeBlanc and Daniel H. Dugas
Artists in Residence in Everglades, (AIRIE) Director Deborah Mitchell and 2014 fellows Valerie LeBlanc and Daniel H. Dugas discuss their new art books referencing the cultural history of this fragile, imperiled ecosystem. Their strategic goal is to inspire the public to reconsider the environment while also illuminating the region’s collective heritage through art, history and science. The presentation will include stunning images from their publications and video poems created by LeBlanc and Dugas during the AIRIE in residence in 2014. The discussion will be followed by a Q & A session and book signing.

Français
Le dimanche 18 novembre, Valerie et moi participerons à la foire de livre et monteront sur scène, de 16h30 à 17h30, pour effectuer la présentation suivante :

Les Everglades : expériences transformatrices
Valerie LeBlanc et Daniel H. Dugas, artistes en résidence dans le Parc national des Everglades en 2014 ainsi que Deborah Mitchell, directrice de AIRIE (Artists in residence in Everglades) discuteront de leurs livres et des enjeux environnementaux et culturels liés à cet écosystème du sud de la Floride. Les auteurs présenteront des images et des vidéos tirées de leurs œuvres respectives. Une période d’échanges avec le public et une séance de signature suivront la présentation.

La foire du livre de Miami est un des plus grands rendez-vous du livre des États-Unis, à quelques kilomètres des Everglades où notre livre est né. C’est une occasion formidable de mettre notre travail en valeur auprès d’un public pertinent.

Apr 14, 2018
admin

Vision poétique d’un endroit atypique (2018)

in-the-swamp-b-wp

Le Regroupement des Éditeurs Franco-Canadiens (REFC)
par Alice Côté Dupuis
4 avril 2018

Vision poétique d’un endroit atypique

Partenaires dans la vie comme dans la création, les poètes Daniel H. Dugas et Valérie LeBlanc se spécialisent dans la vidéo-poésie depuis le milieu des années 1980. C’est en utilisant les images et le texte pour dire et évoquer que le couple nous propose un voyage poétique dans le Parc national des Everglades, aux États-Unis, dans Everglades, un ouvrage qui n’a toutefois rien du guide touristique, paru aux Éditions Prise de parole.

Les Everglades, en Floride : l’un des plus grands parcs nationaux des États-Unis, avec ses 1,5 million d’acres; une véritable rivière d’herbes à l’écosystème fragile, une zone humide importante où un système de rivières coule vers le sud-ouest de l’État. Il y avait certainement là de quoi inspirer au tandem Dugas-LeBlanc de nombreux textes et aussi, beaucoup d’images. C’est en juillet 2014 que les deux s’y rendent la première fois, après avoir été acceptés comme artistes en résidence; mois durant lequel ils multiplieront les explorations, tantôt avec une botaniste, tantôt avec un hydrologiste, toujours en étant impressionnés par la grandeur et la beauté de la nature.

Après avoir exploré l’ensemble du Parc, ce qui nous avait interpellé, c’était vraiment la présence humaine dans le paysage, que ce soient les interventions qui ont été faites au niveau de la canalisation, comme à Chekika, ou encore dans le milieu du Parc, où on retrouve par exemple une base de missiles construite dans les années 1960 durant la crise des missiles de Cuba, raconte Daniel H. Dugas, visiblement vivement marqué par cette expérience hors de l’ordinaire. Au terme de ce mois d’exploration, le couple a réalisé douze vidéo-poèmes ainsi que douze marches sonores qui sont disponibles pour écoute en ligne, sur le web, et après, on s’est dit que le but, ce serait de faire un livre avec tout ça, parce qu’on mélange images et textes, et le livre permet de véhiculer l’ensemble du projet d’une belle façon.

Leur inspiration est donc surtout venue de la présence humaine, mais aussi de la métaphore du marais, qui a toujours eu une connotation négative (en anglais, quand on est super occupés, on dit qu’on est swomped ou en français, tu as tellement de travail que tu es submergé) mais qui, raconte le poète, est au fond l’une des plus grandes éponges naturelles qui filtre l’eau. C’est vraiment important et incroyable en même temps, alors on a voulu jouer là-dessus, sur la métaphore du marais, du marécage, mais on a aussi voulu souligner l’influence de l’être humain sur la nature. Mais je crois que malgré tout, il y a aussi l’aspect de la vivacité et de la résilience de la nature qui ressort dans le livre, ajoute celui qui a été marqué par l’immensité du lieu, qu’il qualifie de grande force de la nature sur la planète.

Dans le livre, l’accent est sur les images et les textes qu’on a fait, mais surtout sur les liaisons entre les deux. C’est poétique, nous rappelle Valérie LeBlanc, qui elle, a été frappée par la grande paix et la tranquillité qu’elle a retrouvées dans cet environnement particulier, où beaucoup d’animaux – dont plusieurs dangereux, comme des pythons – rôdent aussi. Les artistes, comme les poètes qui utilisent des mots qui sont dans le dictionnaire, utilisent du visuel qui existe dans la nature et les transforment pour dire des choses, comme les poètes transforment des mots pour aussi dire des choses, illustre Daniel H. Dugas pour expliquer leur travail de surimpression et de transformation des images dans leurs vidéo-poèmes.

Pour le tandem, l’image, tout comme le mot, suggère et évoque : les métaphores et autres procédés existent aussi dans l’art visuel. Nous sommes tous les deux impliqués dans le texte et l’image, depuis plusieurs années; c’est notre spécialité. Les mots amènent des images aussi, avance Valérie LeBlanc, tandis que son partenaire insiste sur l’interrelation entre le texte et l’image dans leur œuvre : entre le texte et l’image, il y a toujours un va-et-vient de l’œil, et aussi de l’imaginaire. Les deux se complètent, s’entrecroisent, se propagent; il y a quelque chose qui se passe au niveau de l’interaction entre les deux. Daniel H. Dugas trouve d’ailleurs que c’est là que réside l’intérêt pour le lecteur : le fait de devoir, en quelque sorte, remplir les cases blanches entre le texte et l’image et imaginer les morceaux qui manquent.

Cité en exemple, le vidéo-poème The Hole in the Donut, à propos d’une forêt d’une trentaine d’acres dans le Parc national qui a été rasée jusqu’à la roche en raison d’une espèce envahissante qui a fait des dommages au lieu, pour lequel Dugas et LeBlanc ont surimprimé des images de topiaires – des animaux sculptés dans de la verdure – qui surgissent de la roche pour prendre position sur un terrain qui semble hostile. Ça représente l’interférence humaine, le changement que les humains veulent imposer sur la nature, explique Valérie LeBlanc, avant de citer un autre exemple : le texte La mort le matin, écrit à la mémoire du premier garde forestier du Parc à protéger les oiseaux à plumes, en raison du braconnage au début du XXe siècle. En prenant des images sous-marines de la baie de la Floride et en surimprimant des images de femmes avec des chapeaux de mode à plumes, la paire envoie un message plutôt clair.

Sur La dernière panthère, une des marches sonores de cet ouvrage bilingue français-anglais, les deux posent aussi des questions sur l’existence des humains en parallèle avec celle des animaux sauvages, et comment on négocie la présence de chacun. Finalement, si Everglades n’est pas un guide touristique, il est certain qu’il permet néanmoins de découvrir d’un point de vue très singulier cet endroit atypique, et de faire réfléchir le lecteur à l’importance de la diversité humaine et naturelle. Mais ce que Valérie LeBlanc souhaite que leur livre évoque, c’est surtout que l’environnement a beaucoup à offrir. Il faut prendre le temps de tout voir réellement; c’est important d’être vraiment là, dans le moment présent, d’observer et de s’imprégner.

L’ouvrage de poésie texte-images Everglades, de Daniel H. Dugas etValérie LeBlanc, est paru aux Éditions Prise de parole.

 

http://refc.ca/56-everglades-de-daniel-h-dugas-et-valerie-leblanc/

 

Apr 14, 2018
admin

Everglades: quand la poésie se porte à la défense de la nature (2018)

Par SYLVIE MOUSSEAUmardi 3 avril 2018
Acadie Nouvelle

death-water-b-wp

Véritable ode à la beauté et à la fragilité de l’environnement, le livre Evergladesde Daniel H. Dugas et Valérie LeBlanc qui allie photographie, poésie, récits narratifs et analyse nous transporte au cœur d’une nature menacée et marquée par le présence de l’être humain.

Les régions marécageuses constituent une source d’inspiration pour les artistes depuis longtemps. Dans cet essai poétique publié en français et en anglais chez Prise de parole, les auteurs de Moncton retracent en photo et en poésie leur expédition à travers le parc national des Everglades dans le sud de la Floride, tout en mettant en lumière leur approche artistique. Il figure parmi les plus grands parcs nationaux des États-Unis, avec 1,5 million d’acres. Le tandem d’artistes s’est attardé à la présence humaine et à son interaction avec l’environnement du parc.

«L’être humain est le pire des envahisseurs. C’est ce qui menace le plus la survie des espèces», a soulevé Daniel H. Dugas.

Malgré les efforts de restauration pour protéger l’écosystème du sud de la Floride, en 2010, l’UNESCO a remis les Everglades sur la liste des sites en péril. Valérie LeBlanc souligne que toute la canalisation des eaux construites dans le sud de la Floride a considérablement nui à la faune et à la flore de la région. Dans un des textes, Daniel H. Dugas et Valérie LeBlanc comparent les Everglades à un sablier, chaque grain de sable étant un animal.

«Nous le regardons se vider un battement d’aile à la fois un coup de nageoire à la fois. Quand la dernière espèce aura disparu que restera-t-il à documenter?» (extrait tiré du poème Une heure).

Le livre qui se déploie en trois volets rassemble des images traitées tirées de 12 vidéos poétiques, des poèmes, des récits, les photographies de 12 marches sonores et une section qui vient documenter le parcours des deux artistes. À la fois écrivains, poètes, artistes numériques, vidéastes et photographes, Valérie LeBlanc et Daniel H. Dugas livrent un ouvrage complet d’une belle ampleur qui documente toute la recherche qu’ils ont menée depuis quatre ans. Ces deux artistes qui forment aussi un couple dans la vie travaillent ensemble depuis de nombreuses années.

Fortement inspirés par les Everglades, ils ont commencé leur projet en 2014, lors d’une résidence d’un mois dans le parc au milieu de l’été. Dans ce climat subtropical, juillet est synonyme d’extrême chaleur, d’humidité et d’abondance de moustiques. Munis de leur caméra et vêtus d’habits antimoustiques, ils ont arpenté plusieurs régions du parc et des environs afin de créer leurs vidéos poétiques.

«Ce qui nous intéressait à chaque endroit, c’était la présence humaine que ce soit des ruines d’un ancien lieu, l’impact de l’être humain ou encore ce qu’ils font maintenant. On peut voir, entre autres, un lieu qui s’appelle Hole-in-the-Donut où il y avait une plante exotique – le Poivrier brésilien – qui a envahi le parc et les botanistes ont tout éradiqué la plante jusqu’à la pierre.»

Des ambassadeurs
Les deux artistes documentent la situation de façon poétique et visuelle. Le résultat est étonnant. Selon eux, l’art apporte un éclairage différent dans le discours environnemental et permet à la fois de montrer la fragilité et la résilience de la nature.

Le vidéopoète utilise différents procédés pour traiter l’image et ainsi créer des métaphores visuelles. Les marches sonores se basent davantage sur l’audio et les textes sont plus narratifs. Les deux artistes sont retournés à plusieurs reprises en Floride. Ils ont présenté leurs projets, leurs vidéos et ont participé à une exposition. Après les vidéos, ces deux spécialistes de l’art numérique ont eu envie de publier un livre, afin d’avoir un document permanent.

«On travaille beaucoup dans le numérique, ça dure un certain temps et après, ça passe, tandis qu’un livre on peut le garder tous les jours», a mentionné Valérie LeBlanc.

Le couple travaille à plusieurs projets géopoétiques, dont un sur la biosphère de la baie de Fundy. Daniel H. Dugas souligne qu’il y a plusieurs parallèles à faire avec les Everglades.

«Avec Fundy, on voulait faire un projet dans le lieu où nous vivons. Il y a quand même des liens intéressants avec la Floride, comme les oiseaux migrateurs, les courants marins, la fin des ouragans.»

Ce projet de vidéos poétiques devrait être complété d’ici la fin de l’année 2018 ou au début 2019.

«Avec ça, nous avons découvert beaucoup d’endroits que nous ne connaissions pas avant. Ce sont des endroits spectaculaires et on veut les montrer dans les vidéos», a ajouté Valérie LeBlanc.

Tiré en quantité limitée, le livre Everglades qui est disponible en librairie sera lancé le 26 avril, de 17h à 19h, à l’Hôtel Delta Beauséjour dans la cadre du Festival Frye à Moncton. Il y aura aussi un lancement à Miami en novembre prochain. À la suite du lancement à Moncton, tous les vidéos seront disponibles en ligne pour le public.

https://www.acadienouvelle.com/arts-et-spectacles/2018/04/03/everglades-quand-la-poesie-se-porte-a-la-defense-de-la-nature/

Pages:12»

Daniel H. Dugas

Artiste numérique, poète et musicien, Daniel H. Dugas a participé à des expositions individuelles et de groupe ainsi qu’à plusieurs festivals et événements de poésie en Amérique du Nord, en Europe, au Mexique et en Australie. Videopoésie / Videopoetry, coécrit avec Valerie LeBlanc, vient de paraître aux éditions Small Walker Press.

Daniel H. Dugas is a poet, musician, and videographer. He has participated in solo and group exhibitions as well as festivals and literary events in North America, Europe, Mexico, and Australia. His eleventh book of poetry, co-written with Valerie LeBlanc, Videopoésie / Videopoetry has just been published by the Small Walker Press.

Date: April 2020
Genre: Vidéopoésie/Videopoetry
Français/English

Videopoetry / Vidéopoésie

Small Walker Press

Archives

Shapes

Follow Me on Pinterest